ON THE TRACK / 2017

Je photographie souvent les scènes après qu’elles aient eu lieu. J’aime penser à ce qui a précédé l’image et à ce qu’il se passera après, à tous ces gens que j’aurais pu croiser là mais que je ne rencontrerai sûrement jamais.

Dans "On the track"  j'observe les traces que nous laissons dans l’espace public, terrain de jeu du hasard, espace de vie que le riverain partage avec le passant, espace d’échange où se rejoignent les chemins. Il se transforme au gré des humeurs, au petit bonheur des rues, des quartiers et du temps qu’il fait. Les objets déplacés, le mobilier détourné, les canettes vides abandonnées sont autant de rendez-vous donnés, pris, manqués.

Je m’imagine alors des scènes insolites ou banales, parfois drôles, d’autres belles, certaines à la fois moches et tristes avec l’intention de faire le portrait de ceux qui les ont jouées.

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now