LA JEUNESSE A LA CARTE / 2017

Ces images prises en 2016 sont le premier jet d’un projet qui me tient à cœur depuis longtemps, dresser un portrait de la jeunesse encartée de France. L’idée étant de mettre en exergue les différences sociales et culturelles entre chaque parti.

Je crois en effet qu’il est non seulement intéressant mais aussi urgent d’interroger les origines sociales et culturelles de l’engagement politique en France. Sans jamais travailler à charge, j’espère soulever la question de l’efficacité du parti politique et adopter une position critique. Ces jeunes encartés rassurent, nous les sentons concernés mais ne sont-ils pas aussi inquiétants ? Ce jeune représentant de l’association étudiante UNI, affiliée Républicains, qui tambourine hystériquement sur sa table alors que Nicolas Sarkozy fait son entrée à la Baule : engagé ou enragé ? Fan ou citoyen ? Débats d’idées ou passions ? Ou encore le portrait du jeune parisien récemment encarté au M.J.C. tout drapé de rouge qui porte fièrement son casque colonial. Effet de mode du « rétro-vintage » doublé d’une pointe de rébellion propre à sa génération ou sincère conscience politique avec un profond ancrage idéologique ?

Autant de questions qui doivent inviter le regardeur à réfléchir sur les tenants et les aboutissants du groupe humain, qu’il soit politique, social, culturel et au-delà. C’est un travail à la recherche du moment où les convictions se heurtent aux conditions au dépend de notre auto-détermination.

L'argentique me permet de donner aux portraits une dimension d’idole avec ce grain un peu suranné, usé, qui contraste avec la vigueur des images numériques très lisses de la partie reportage pour demander en substance : comment de nouvelles générations rejoignent un modèle politique qu’ont connu leurs parents et, pour quelques-uns, leurs grands parents ?

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now